dimanche 1 décembre 2013

Souvenirs d'enfance...

Voici quelques textes écrits par les élèves de Terminale. Il s'agissait de raconter un souvenir d'enfance lié à l'école (maternelle, primaire ou collège) au passé composé / imparfait. Reconnaissez-vous les auteurs?
Le jour de la femme
Tout le monde dit que les meilleures années sont celles de son enfance.
J’ai beaucoup de souvenirs de cette étape, mais je vais parler d’une qui est très spéciale pout moi.
J’avais 9 ans, et comme chaque année, la mairie avait organisé un concours à l’occasion du jour de la femme, qui a lieu le 8 mars.
Je n’avais jamais participé, mais ma mère m’encourageait et je décidais de le faire. Mon idée représentait une fille qui travaillait comme maçonne, et un garçon qui faisait tous les travails à la maison : cuisiner, s’occuper des enfants, nettoyer… Ma mère croyait qu’il était très original, et ma prof aussi. Quelques copines de ma classe envoyaient le dessin comme moi.
Je crois que j’attendais pendant quinze ou vingt jours, et un matin, quand nous étions en train de sortir à la recrée, ma prof me donnait la bonne nouvelle : j’avais gagné le concours. J’étais vraiment heureuse. Le prix était super : 80 euros pour acheter des articles de papeterie, et una plaque en verre très belle. Sans aucune doute, ce jour de la femme était le meilleur !  187 mots
La neige
Un souvenir quand j'allais à l'école est: un jour d'hiver où il faisait très froid et le sol était couvert de neige. Tous les enfants sortaient très vite pour jouer. Moi, comme je suis grande et très maladroite, j'ai glissé et je suis tombée.
Un autre souvenir arrivant après l'école. J'étais chez moi et je me disputais avec ma mère. Je m'en allais punie dans ma chambre. Je me suis endormie et quand je me suis réveillée, je pensais que c'était le matin. Je me suis habillée et après je parlais avec ma mère. Je leur disais que je voulais déjeuner. Ma mère a beaucoup ri pendant longtemps.
Un bon souvenir est quand j'ai connu ma camarade Ana, nous avions 4 ans et elle m' invitait chez elle pour manger. Je me rappelle que nous mangions des lasagnes qu'avait fait sa mère. C'était délicieux! Mon amie aussi me faisait goûter les fraises au lait. Nous jouions beaucoup. Quatorze ans après, nous sommes encore amies. Ce sont quelques souvenirs de mon enfance. 174 mots


Le jour de la paix

Je me souviens spécialement d’un jour de la paix en seconde au lycée ‘Los Maristas’. cette année-là, il y avait des enfants jusqu’à CM1, parce que le gouvernement de la communauté de Madrid n’avait pas autorisé d'autres niveaux, et les quatre années correspondantes à la ESO (collège); donc les profs avaient eu l’idée que chaque élève de la ESO ait un petit correspondant pour célébrer le jour de la paix. La semaine précédente, le directeur d’études de ma classe nous a dit le nom de notre copain et il nous a expliqué ce que nous devions faire pour lui : une lettre en écrivant ce que nous pensions ce qu’était la paix et un petit cadeau en rapport avec ça. Mon correspondant s’appelait Hugo et il était en CP. Il était très chouette et nous nous sommes très bien entendus dès la première seconde. Je lui ai donné ma lettre et un pin avec le symbole hippie, où j’avais écrit son prénom et le mien plus la date, que toute la classe avait fait ensemble. Après chaque classe a chanté une chanson de paix á l’autre. Depuis ce jour-là, il me saluait tous les jours. 187 mots


La vache
Quand j’avais 10 ans et jallais à l’école primaire Daniel Vázquez Díaz, je m’amusais beaucoup. J’ai de très bons souvenirs de mon école parce que mes amis et moi jouions à toutes heures. Le Vázquez Díaz est une école située à côté de la dehesa. Là-bas, les vaches paissent..
Je me rappelle un jour, quand nous étions en récation et nous jouions sur le terrain de footballl. Tout à coup, par la clôure qui sépare l’école de la campagne, une vache est entrée.
Rapidement, les professeurs nous ont ordonné de rentrer dans le bâtiment, parce que la vache aurait être dangereuse et blesser quelqu’un. Après, le concierge a aidé la petite vache à retourner dans son champs et aussi il a réparé la clôure.
J’ai beaucoup de souvenirs comme celui-ci à l’école. Par exemple, une fois, quand j’etais dans les premiers de l’école, qui sont les enfants que ont besoin de venir un peu avant, pendant que nous jouions, une chave-souris a heurté la fenêtre et après est entrée dans l’école. Le concierge a mis le petit animal dans un boîte et il l’a laché dans la rue. 190 mots


Un livre en maternelle...
Quand j’allais en maternelle à l’âge de 4 ans, mon petit frère est né. Comme j’avais toujours été seule chez ma mère et mon père, j’ai commencé à être jalouse de mon frère.
À l’école maternelle j’ai commencé à me comporter mal, je battais mes camarades, je cassais des jouets…
Un jour je suis arrivée chez moi avec un livre qui n’était le mien, mais de la classe. Ma mère a cru que la professeure me l’avait laissé mais en réalité je l’avais pris sans la permission de ma professeure pour attirer attention de mes parents.
Quelques semaines après, ma professeure a appelé ma mère pour lui demander si j’avais ce livre qui n’était pas dans la classe, après ma mère très en colère m’a grondé et m’a dit que je devais rendre le livre et présenter des excuses.
Voilà ce que après j’ai fait et je me rappelle très bien parce que j’ai eu très honte. Après cette expérience, je ne me suis plus mal comportée à l’école. 169 mots

Quand j'étais petite et je suis allée à l'école primaire, j'avais environ six ans quand mon frère est né. Je me souviens de ce jour comme si c'était hier. À l'aube, mes parents m'ont dit que je devais aller à la maison de ma grand-mère parce que le bébé était en chemin. J'étais très nerveuse et je ne pouvais pas dormir en attendant des nouvelles de mes parents. Le matin, mon père est venu pour me chercher pour aller voir mon frère et ma mère à l'hôpital. J'étais très nerveuse et je sautais dans les couloirs de l'hôpital. Quand je suis entrée dans la chambre j'ai couru pour voir le nouveau membre de la famille. J'étais tellement bouleversée que j'ai pleuré de bonheur quand je l'ai vu. Il était très petit! J'ai donné un gros bisou à ma mère et je me suis couchée avec ella dans son lit pendant qu'elle berçait mon frère. 154 mots

 Bien que j'étais très petite, j'ai beaucoup de souvenirs de mon étape à l'école maternelle. Je suis allée à "La vaca Flora" à côté du centre de soins. Les profs m'aimaient beaucoup. Je détestais faire la sieste. Je me rappelle que les enfants dormions sur des matelas séparés et que quand, par fin, les autres petits ont réussi s'endormir j'ai dansé et j'ai chanté très fort dans la salle. Les profs n'ont pas pu s'arrêter de rire.
Je me rappelle aussi le parc de la crèche. La récréation était un véritable chaos. Tous les enfants se battaient pour jouer avec la même chose au milieu des cris et des pleurs. 
Une fois, j'arrivais à la maison complètement couverte de sable, des autres petits m'ont mis du arène dans la poche. 
Mon seul mauvais souvenir est quand je suis tombée du toboggan. Les profs ont téléphoné à mes parents qui m'ont emmenée aux urgences. 
Par hasard, ma meilleure amie de l'école maternelle, María, est venue avec moi au lycée mais maintenant nous ne sommes pas tellement amies. 176 mots


 Dans mon école il y avait tous les ans au mois de juin une pièce de théatre des éleves. Tous les écoliers devaient participer et présenter la pièce à leurs parents. Quand j'avais 9 ans mes professeurs ont décidé de faire le Roi Lion. Ma mère a fait le costume de lionne avec les oreilles pointues et le vêtement brun. Quand c'était l'heure de partir je ne trouvais pas mon costume. C'était très amusant pour moi parce que je n'étais pas stressée comme ma mère. Nous cherchions partout et finalement le directeur de l'école a trouvé le costume dans ma classe. Aujourd'hui ma mère rit, mais je sais qu'à ce moment elle voulait me tuer. 115 mots

4 commentaires: